Outil : le SUDESTAN, un jeu dont vous êtes le gouvernement

LogoSudestan_original.jpg

Il me faudra près de 2 ans pour développer (avec le SCI) la dernière version de cet outil d'éducation au développement qui donne la possibilité aux (9 à 24) joueurs qui y participent de devenir le gouvernement d'un pays en voie de développement de 1945 à 2001. Au travers de 3 tours, ils vont ainsi tenter de sortir le pays de ses problèmes en découvrant progressivement diverses difficultés de terrain, les négociations avec le FMI ou encore l'influence sur le pays des relations internationales.

LogoSudestan_original.jpg

Avant que je mette au point cette nouvelle version significativement différente, le SUDESTAN existait déjà sous une forme disons, relativement polémique. Le Service Civil international (branche francophone) l'utilisait déjà comme un des outils préparant les futurs volontaires à leur chantier de quelques semaines "dans le sud". Cet outil s'inscrivait ainsi dans une formation aux relations (économiques et politiques Nord/sud) et aux différences culturelles. Mais cette première version, si elle laissait peut-être davantage de place à la créativité des participants, posait des problèmes d'évaluations (des programmes proposés par les participants) quasi insolubles. Les animateurs devaient souvent en effet juger dans une grande précipitation des programmes d'action extrêmement inégaux (parfois très développés, parfois très élémentaires) pour développer le pays, si bien que c'est avec les plus grandes difficultés qu'il nous fallait argumenter que ces programmes augmentaient l'endettement du pays (puisqu'un des buts de l'animation consistait à dénoncer les ajustements structurels du FMI). Le problème est que cette méthode partiellement démagogique en venait non seulement à discréditer toute idée des participants sans argumentation sérieuse mais en plus à ne pas très bien raconter ce qui avait effectivement été et comment cela s'était passé...

sudestan.jpg

C'est pourquoi, utilisant comme colonne vertébrale les théories du développement du sociologue Guy Bajoit (modernisation, révolution, compétition, conflits sociaux), j'ai peu à peu transformé le Sudestan en un gigantesque "choix multiple" proche des livres-jeux qu'étaient "les livres dont vous êtes le héros" (pour ceux qui connaissent). Construis sur des dizaines d'exemples récoltés dans des ouvrages d'orientations économiques très diverses, j'ai ainsi progressivement paramétré 4 "pays imaginaires" correspondant en réalité à 4 ères géographiques (Asie, Amérique latine, Afrique et Europe).

Chaque groupe de joueurs ayant choisis plus ou moins aveuglément l'un d'entre eux, ils se retrouvent alors - en terme d'opportunité - à gérer des régions qui par leur position et leurs relations avec l'Occident ont des potentialités différentes de trouver des solutions durables à leurs différents problèmes. Outillé d'un plan de développement représentant le pays via 8 grandes variables, chaque groupe (gouvernement) est désormais mis dans la situation de pouvoir tenter d'améliorer l'état du pays tout en essayant de garder sous contrôle ses finances publiques.

jpp06_03_15_574c77209c16452398c772f158ee55b8.jpg

Pour ce faire, il leur sera possible de prendre des mesures (dont les couleurs traduisent les différents états d'esprits avec lesquels le développement a été appliqués). Des mesures qui auront des impacts (préalablement évalués dans un livret) autant sur l'état du pays que sur les recettes de l'Etat. Parallèlement un animateur interprète le FMI qui peut intervenir comme prêteur lorsque l'argent vient à manquer ou n'est pas suffisant pour le programme de mesures souhaité. Un prêteur dont les conseils et les orientations évolueront évidemment au fil des trois périodes historiques mises en scène par le jeu au travers de trois tours : décolonisation (1945-1968), guerre froide/stagflation (1969-1989) et mondialisation/chute du mur (1989-2001).

Des périodes dont l'impact se fera également ressentir à la fin de chaque tour via des cartes "relations internationales" octroyées en fonction des zones géographiques et des "couleurs" des choix politiques des gouvernements.

2680217987.JPG

Le jeu initie ainsi à la gestion d'un pays en voie de développement et aux différentes catégories de contraintes poussant les acteurs à tenir compte d'une série d'éléments n'ayant parfois rien avoir avec leurs idées ou intentions politiques initiales (et ce même lorsqu'ils sont de bonne volonté et élus démocratiquement). Le jeu donne enfin à voir dans certains cas, les spirales d'endettement dans lesquels peuvent être pris des Etats nationaux ainsi que les insidieux mécanismes par lesquels une instance extérieure comme le FMI peut influer sur la politique d'un Etat souverain.

Pour information, ayant progressivement arrêté mon investissement au SCI en tout cas autour de cet outil, j'ai appris qu'un 4ème tour (dont je ne connais pas les particularités) avait été inventé. Réédités plusieurs fois à quelques centaines d'exemplaires, le jeu est animé par le SCI dans les écoles secondaires avec des groupes de minimum 16 ans, mais aussi dans différentes structures intéressées au sujet.

Pour ceux qui veulent le vivre et/ou apprendre à l'animer, une formation est organisée par le SCI plusieurs fois par an : Service Civil international.

SmalSudestan.jpg

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet