Oncle Shu ?

SimonYuenBEggarso_12b04925f8459b31fbad20df5ff2f6eb.jpg

La raison de ce choix est plutôt affective et anecdotique mais elle mérite néanmoins quelques explications.

Après mes études de théâtre, j'ai été littéralement happé pendant quelques années par une profonde passion pour le Baimei Chuan, un art martial traditionnel chinois. Après une première prise de contact avec les arts martiaux durant un cours de bâton acrobatique lié à mes études de théâtre, j'envisage une sorte de travail sur mes émotions via une pratique aussi bien physique que philosophique. Je me mets donc pendant approximativement cinq ans à pratiquer cet art à Bruxelles, à Nice, à Los Angeles en Argentine et même en Chine populaire.

Parallèlement, je découvre nombres de livres sur cet univers, ses façons de voir le monde et les relations, divers exercices qu'ils proposent et leurs aspects philosophiques. Le bouddhisme Chan issu d'un syncrétisme avec le Taoïsme m'amène ainsi à découvrir l'énigmatique Dao de jing, livre de la voie et de sa vertu enseignée par le légendaire Lao Tseu.

Une logique dont j'ai le sentiment d'avoir finalement conservé l'attrayante capacité à illustrer des situations par des métaphores édifiantes ou à faire des liens entre des sujets semblant parfois très éloignés.

De manière beaucoup moins intellectuelle, c'est aussi une époque où j'écoute en boucle « L'école du micro d'argent » du groupe de RAP "I'AM" et où je me baigne de films comme « Le maître chinois » de Jackie Chan.

15280-10.jpg

Film où le héros, un facétieux jeune homme, est éduqué à la dure par son Oncle Shu, un virtuose de l'étonnante technique de l'homme ivre. Par la suite, j'apprends que Shu – en tant que nom de famille – est associé à la région du Sichuan. Une région à la fois connue pour sa cuisine assez épicée, mais aussi pour sa réputation de contre pouvoir à l'ordre impérial, surtout quand celui-ci devient abusif.

Oncle Shu est ainsi devenu et resté pour moi, une sorte de symbole résumant une voie. Celle d'un esprit anticonformiste, décalé, critique sans être anarchiste ou nihiliste. Celle d'un homme de bonne volonté qui tente de travailler de manière subtile au rétablissement d'un ordre équitable.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet